Archives de Catégorie: Poésie

La vie peut être un rituel et l’univers tout entier l’autel…

Un poème simple et profond basé sur  l’enseignement de la Bhagavad Gita écrit par notre ami du Brésil,  Bharadvaja, qui a accepté de le partager sur ce blog.

En voici une (tentative de) traduction en français :

La vie peut être un rituel
L’univers tout entier l’autel

Chacune de nos actions, une offrande

Les évènements, un enseignement
Des opportunités de grandir

Etre en harmonie
Des pas, portés par les besoins de l’autre

La compassion, comme choix délibéré

Issu de la liberté qui nous a été donnée
Faire ce qui doit être fait, un défi de tous les instants

L’attitude appropriée
Un comportement conscient, accompagné de responsabilité

Nous pouvons alors tenter

De recevoir
Tous les fruits donnés, le résultat
comme étant sacré.

Vitor Arieira Harres (Bharadvaja)
Rishikesh, 04 Juillet 2009

En savoir plus :

La Série de Videos ‘L’enseignement intemporel de la Bhagavad Gita‘, sur Youtube (en anglais avec sous-titres français)

14. Gita II, 47- Le yoga de l’action

Tu disposes d’un choix au niveau de ton action mais pas au niveau des résultats de cette action

15. B.Gita- II,48- Accepter les situations

Comment recevoir les situations qui se présentent à nous avec grâce et les accepter avec sérénité?

16. B.Gita- III,9-L’action comme offrande rituelle

Vivre dans un univers interconnecté et lui apporter son unique contribution

Le site Vedanta, Découvrir ce qui est

[1] Article en format pdf ,  La vision du Vedanta

[2] Maturité & connaissance, L’ individu et le tout

[3] Maturité & connaissance, Comment la vie peut devenir un moyen de devenir mature & Etre en harmonie avec l’ordre éthique universel

[4] L’action et les résultats de l’action, Qu’est-ce que le karma yoga?

Faire face à la mort – Naibedya 18 et 1, Rabindranath Tagore

Ces deux poèmes (que j’ai tenté de rendre en français) font partie d’un recueil de 100 poèmes, Naibedya, Dialogues avec le Seigneur du Coeur (Dialogues with the Lord of the Heart), de Rabindranath Tagore. Ce recueil a été traduit du bengali en anglais par Shailesh Parekh et publié par A Writers Workshop Saffronbird Book, 2002, Ahmedabad.  Ils évoquent en quelques mots profondément émouvants la manière dont l’être humain peut faire face à la mort en l’accueillant avec la conscience de la présence du Seigneur de la Vie et de l’Univers.

Naibedya 18

Aujourd’hui, tu as envoyé un messager de la mort à ma porte.

Portant ton invitation, il a traversé l’océan et est venu sur ce rivage.

Aujourd’hui, la nuit est sombre et mon cœur est anxieux de peur.

Pourtant, avec une lampe dans les mains, j’ouvrirai la porte et le saluerai humblement.

Aujourd’hui, tu as envoyé un messager de la mort à ma porte.

Avec les mains jointes, je l’adorerai de mes larmes anxieuses.

Je l’adorerai en offrant la richesse de mon cœur à ses pieds.

Exécutant ton commandement, quand il reviendra, laissant mon matin sombre, je m’assiérai dans ma place vide et m’offrirai à tes pieds.

Aujourd’hui, tu as envoyé un messager de la mort à ma porte.

 
Naibedya 1

Seigneur de ma vie, je me tiendrai toujours devant toi.

Seigneur de l’univers, les mains jointes, je me tiendrai devant toi.

Sous ton ciel sans fin, dans la solitude et l’humilité du cœur et les larmes aux yeux, je me tiendrai devant toi.

Dans ton monde aux couleurs bouleversantes et variées, sur les rives de l’océan de l’action, au milieu de tous les peuples du monde, je me tiendrai devant toi.

Quand mon dessein dans ce monde sera servi, ô roi des rois, sans un mot, je me tiendrai seul devant toi.