La nature spirituelle de la musique classique Indienne

Je cherchais des références pour appuyer l’affirmation que j’ai faite dans un précédent billet sur la musique carnatique. J’en ai trouvées quelques unes dans un coffret livre+20 CD intitulé Alaap, a discovery of Indian music, publié par Times Music, une création de  Sri Aurobindo Institute of Research in  Social Sciences.

Le livret donne quelques citations en sanskrit traduites en anglais (malheureusement sans en indiquer la source) ainsi qu’une histoire relatant un dialogue entre le musicien Tansen et l’empereur  Akbar.

Nous adorons ce Brahman,
Manifesté sous la forme de Son (Nada),
Cet Un illimité sans second,
Qui est conscience,
Qui a donné naissance à l’univers
De son propre soi pour tous les êtres.

Il n’y a pas de chant sans le Nada
Ni musique sans lui;
Sans Nada il n’y a pas de danse.
L’univers tout entier n’est que Nada.

Voici l’histoire qui illustre magnifiquement la nature spirituelle de la musique dans la tradition Indienne et comment ‘le véritable musicien cherche à trouver cet Etre en lui-même et à exprimer cette Vérité qui sous-tend toute la création’.

Akbar watching as Tansen receives a lesson from Swami Haridas.

Akbar regardant Tansen recevoir un cours de Swami Haridas. Wikipedia

Le nom de Tansen est synonyme à la musique Indienne. Il était le musicien de la cour du puissant empereur Moghol Akbar. Un jour, après avoir entendu Tansen chanter, Akbar était si ravi qu’il lui demanda: « Tansen, dis-moi qui était ton maître? » « Swami Haridas, votre grandeur » répondit Tansen. Akbar lui demanda encore, « est-il un aussi grand musicien que tu l’es? » Tansen dit très humblement: « Je vous en prie, ne me comparez jamais à mon maître. Il n’est pas  musicien mais la musique elle-même. » Akbar en fut intrigué, « Alors je voudrais l’entendre. » Tansen répondit, « Mais il n’acceptera jamais de venir à la cour pour chanter. » « Dans ce cas, nous irons à lui », dit Akbar. Tansen  était toujours hésitant, « Mon maître chante quand il le veut et il ne sera pas content d’être obligé de chanter en face de l’empereur ». Mais Akbar était déterminé, « Alors, je viendrai avec toi, déguisé comme ton serviteur. »

Alors, Tansen et Akbar voyagèrent loin pour trouver où le sage vivait, dans une hutte, son temple de la musique. Le sage reçut Tansen, son ancien élève, et son serviteur Akbar, avec amour et affection. Il écouta leur requête lmais resta silencieux. Trois jours passèrent. Puis un jour, juste avant le lever du soleil, Swami Haridas commença à chanter. Akbar et Tansen étaient captivés. Il leur sembla que la musique n’avait ni début ni fin, et autour d’eux, les arbres, les pierres, et toutes les créatures vivantes s’étaient transformées en musique. Ils s’étaient oubliés eux-mêmes.

Après quelque temps, quand le charme fut rompu, Akbar et Tansen se rendirent compte qu’ils étaitent seuls dans la hutte. Swami Haridas n’était visible nulle part. « Où est-il donc? » demanda Akbar. « Il est parti de cet endroit pour toujours, de peur que nous ne revenions l’importuner, « répondit Tansen tristement. Ils repartirent vers le palais, silencieux et pensifs.

Plusieurs jours avaient passé mais Akbar était incapable d’oublier l’effet que le chant avait eu sur lui. Un jour, il demanda à Tansen s’il connaissait le raga que Swami Haridas avait chanté. « Oui, il me l’a enseigné », répondit Tansen. A la demande d’Akbar, Tansen s’assit et chanta une composition de ce raga comme lui seul le pouvait.

Mais le coeur d’Akbar était insatisfait, « Tansen, tu as chanté merveilleusement. mais pourtant, pourquoi est-ce que cela n’est pas la même chose que lorsque Swami Haridas avait chanté ». Tansen répondit doucement et humblement, « Mon Seigneur, je chante pour vous, l’empereur des hommes. mais mon maître chante uniquement pour le Seigneur et le Créateur de l’ univers. C’est là que réside la différence.

Une réponse à “La nature spirituelle de la musique classique Indienne

  1. Ce petit texte est tout simplement magnifique! Il prononce un bel éloge à la musique Karnatique.

    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s