La nouvelle histoire de l’univers

Mandala de l'univers - Matthieu Ricard

L' Univers - Mandala par Matthieu Ricard

Durant les dernières décennies, la cosmologie moderne a bouleversé radicalement notre vision du monde. Par la nouvelle histoire qu’elle nous présente, elle peut nous conduire à comprendre intimement que nous faisons partie intégrante d’un univers, né il y a environ 14 milliards d’années dans une explosion de lumière. Un univers d’une créativité incroyable, où tout est interconnecté et régi par des principes d’auto-organisation, et qui a permis l’émergence graduelle de la complexité pour aboutir à l’être humain, la seule espèce vivante capable de prendre conscience de l’univers autour de lui, de s’interroger sur son origine, et de la découvrir pour s’en émerveiller.

C’est cette nouvelle histoire de l’univers que je développerai ici, avec l’aide des écrits d’un mathématicien cosmologiste, Brian Swimme et d’un astrophysicien, Trinh Xuan Thuan.

La nouvelle histoire

Il est évident que l’être humain a toujours eu besoin d’une histoire, un récit cadre, un mythe contenant, une vision qui puisse le situer dans le monde, donner sens à son existence et sur laquelle se fondent ses activités. Selon Brian Swimme, nous nous situons à un tournant dans l’histoire de l’humanité, car les récits mythiques anciens, les histoires de la création du monde des grandes traditions religieuses, tous les mythes de la fondation du monde, etc. que l’on peut trouver dans diverses civilisations et qui nous ont nourri durant des siècles, sont devenus dépassés d’un certain point de vue.

Dépassés car la connaissance dont l’humanité dispose maintenant est beaucoup plus précise. En effet, elle s’est fondée sur une approche empirique, un examen attentif et minutieux des phénomènes de la nature. Le résultat de 400 ans d’explorations de la science moderne qui se sont accéléré lors des dernières décennies est que nous avons maintenant la possibilité de formuler les grandes lignes d’une histoire de l’univers et de la vie. L’important est que cette nouvelle vision a des répercussions qui ne sont pas éloignés de nos préoccupations quotidiennes, comme on tend à le penser, mais au contraire est leur fondement même, car elle détermine notre place et nos actions dans le monde. Brian Swimme nous dit en effet que

‘Cette nouvelle connaissance, cette nouvelle histoire, nous permet réellement de voir qui nous sommes, de voir où nous sommes, et de voir ce que nous devons faire en tant qu’espèce, individus, nations et entreprises. Elle nous fournit un chemin fondamental vers le futur, vers une vie exaltante.’ [1]

Quelle est donc cette histoire ? Commençons par notre planète, où nous vivons, la Terre. La Terre était le centre de l’univers, jusqu’à ce que Copernic l’a mette en 1543 à sa juste place, celle d’une planète parmi d’autres tournant autour du soleil à une vitesse de 30 km/s pour accomplir son périple annuel. Le soleil est une étoile immense, de 100 fois la taille de la terre et d’une masse d’un million de fois sa masse. Il est situé à 93 millions de miles de la terre ou 8 minutes lumière. C’est à dire que nous voyons le soleil tel qu’il était 8 minutes plus tôt, ce qui est le temps que met la lumière à parvenir depuis le soleil à nos yeux à une vitesse de 300 000 km par seconde.

Le système solaire est ainsi devenu le nouveau centre, et l’est resté jusqu’au XIXème siècle, quand les scientifiques ont réalisé que le soleil n’est qu’une des 5 milliards d’étoiles qui constituent notre galaxie, la Voie Lactée. Le système solaire est situé à environ deux tiers du centre galactique vers la périphérie de la Voie Lactée et est une des 200 milliards d’étoiles de notre galaxie. La taille de la Voie Lactée est de 100 000 années lumière d’une extrémité à une autre. C’est à dire que la lumière qui part d’une de ses extrémités met 100 000 années pour parvenir à l’autre extrémité. Le soleil lui-même n’est pas immobile et accomplit un tour de notre galaxie tous les 250 millions d’années à une vitesse de 250 km/s, entraînant le système solaire tout entier dans sa ronde.

Au delà de la Voie Lactée, il y a d’autres galaxies. Des galaxies satellites, plus petites qui tournent autour de la Voie Lactée. On estime qu’il y a environ 100 milliards de galaxies dans l’univers observable. Ce qui repousse encore plus loin les frontières de notre vision de l’univers. Comme Hubble l’a découvert au XXème siècle, la galaxie la plus proche de nous est Andromède, à une distance de 2,5 millions d’années lumière. Elle est d’une taille comparable à la Voie Lactée mais ce qui est extraordinaire, c’est qu’elle est visible à l’oeil nu depuis la Terre. On peut noter avec Swimme que la lumière d’Andromède qui entre dans nos yeux aujourd’hui est partie d’Andromède il y a 2,5 millions d’années, à l’époque de l’émergence des premiers humains et des premiers outils.

Ce n’est pas tout. Comme Trinh Xuan Thuan le remarque en utilisant une image magnifique,

‘En regardant de plus en plus loin dans l’espace, avec des télescopes de plus en plus puissants, on découvre qu’il y a une organisation des galaxies en structures. Je vais prendre une image : si les galaxies sont les « maisons » de l’univers, une galaxie comme la nôtre se groupe en « groupe local » avec la galaxie d’Andromède et une vingtaine de galaxies naines. Le groupe-local équivaut à un petit village de l’univers.’ [2]

Notre Groupe Local (qui n’a pas encore trouvé de nom plus approprié) est constitué de quelques douzaines de galaxies, avec la Voie Lactée, les galaxies satellites, Andromède et ses galaxies satellites. Trinh Xuan Thuan poursuit :

’Les galaxies peuvent s’assembler en plus grand nombre dans des amas, des ensembles de milliers de galaxies qui sont comme des villes de province de l’univers ; et puis ces amas peuvent même s’assembler en superamas comme des grandes métropoles de l’univers.’ [3]

Nous sommes partis de notre galaxie, la Voie Lactée qui appartient avec Andromède, quelques galaxies satellites et naines au Groupe Local de galaxies. Puis nous avons étendu notre vision à l’Amas de la Vierge, situé à 50 millions d’années lumière, système de 2500 galaxies qui contiennent chacune 100 milliards d’étoiles. Nous avons enfin abouti à la conclusion que l’Amas de la Vierge n’est lui-même qu’un des amas composant le Super Amas de la Vierge. Trinh Xuan Thuan rajoute que

‘les galaxies ne sont pas uniformément distribuées dans l’espace : il y a de grands vides en forme de bulle de savon, avec des diamètres de cent millions d’années-lumière, et de grands murs de galaxies qui s’étendent aussi sur des centaines de millions d’années lumière.’ [4]

Ce qui est proprement stupéfiant c’est que si nous regardons l’univers du point de vue du Super amas de la Vierge, il y a de nombreux autres Super Amas. Et ces Super Amas s’éloignent les uns des autres, et cela a une vitesse d’autant plus grande que leur distance respective est grande. La grande découverte du XX ème siècle, due initialement à Einstein, qui n’a pas pu croire ce que lui révélait ses propres équations tant cela bouleversait la vision de l’univers communément admise, et confirmée bien plus tard par Edwin Hubble, est celle de l’expansion de l’univers. Et également celle de l’origine de l’univers.

En effet, si on part de cette expansion de galaxies mais en décidant de dérouler le fil des évènements à rebours dans le temps, on aboutit inévitablement à la conclusion que toutes ces galaxies proviennent d’un point ou un évènement unique, situé il y a environ 14 milliards d’années.

L’origine de l’univers a donc eu lieu dans une explosion de lumière il y a 13,7 milliards d’années à partir d’un état initial incroyablement chaud, dense et petit. La question des origines de l’être humain, de moi-même en tant qu’humain, est indissociablement liée aux commencements de l’univers. Il est important d’en savoir plus sur ce début, d’autant que la théorie du Big-Bang, qui décrit les origines de l’univers est maintenant acceptée par la majorité des scientifiques. Elle a mis du temps à s’imposer depuis l’observation de la fuite des galaxies de Hubble en 1929 mais elle a reçu la confirmation en 1965 de Penzius et Wilson qui ont entendu les résidus de lumière de cette explosion originelle, ou rayonnement fossile, avec leur radio télescope.

Laissons à présent l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan nous donner une version brève de l’origine de l’univers:

‘Les physiciens nous disent que l’univers est né du vide. Mais il ne s’agit pas du vide calme et tranquille, dépourvu de toute substance et d’activité que nous pouvons imaginer : le vide quantique est bouillonnant d’énergie, même s’il est dépourvu de matière. L’espace que nous pensons être vide est constamment traversé de champs d’énergie qui peuvent être décrits en termes d’ondes.

L’énergie du vide primordial va alors lancer l’univers dans une folle expansion que les astrophysiciens appellent ‘inflation’. Celui va entraîner un accroissement vertigineux du volume de chacune de ses parties en un temps infinitésimal….Dans le même temps, l’univers se dilue et se refroidit considérablement ce qui lui permet d’accéder à la complexité….des structures peuvent apparaître. L’énergie du vide intervient à nouveau : elle donne naissance à la matière. Einstein nous a donné la clé du mécanisme par sa formule…E=mc2. Une quantité d’énergie peut être convertie en une particule de matière (dont la masse est égale à la quantité d’énergie E divisée par le carré de la vitesse de la lumière c).

Des particules élémentaires (des quarks et des électrons, par exemple) surgissent du vide initial et se combinent pour former des atomes, des molécules et finalement des étoiles. Les étoiles s’assemblent par centaines de milliards en galaxies et les centaines de milliards en galaxies de l’univers observable se regroupent pour tisser une immense tapisserie dans le cosmos. L’infiniment petit a accouché de l’infiniment grand.’ [5]

Poursuivons cette histoire de l’univers en revenant à la planète Terre, née il y a 4,5 milliards d’années. L’apparition des formes les plus simples de la vie, des organismes monocellulaires date d’il y a 3.8 milliards d’années. De là débute l’ascension lente et graduelle de la vie vers des formes d’organisation de plus en plus complexes pour parvenir aux premiers humains, il y a 2,5 millions d’années, puis jusqu’à vous, à cet instant précis où vous lisez ces lignes. Brian Swimme dit à ce sujet que,

‘les éléments chimiques de la terre, juste en interagissant les uns avec les autres, ont donné naissance à des systèmes complexes. Quand la complexité a atteint un certain niveau, elle s’est protégée d’une membrane. Et à l’intérieur de cette membrane, la première cellule vivante. Cette nouvelle forme d’existence que nous appelons la vie a émergé des océans, des rivières et des continents….La vie a commencé approximativement il y a 3.9 milliards d’années. Depuis ce moment, la vie a subi une série de transformations…Et nous sommes l’extension de la dynamique d’auto-organisation de cette planète.’ [6]

Pour Trinh Xuan Tuanh,

‘si elle [la vie] ne peut surgir spontanément par hasard, il nous faut postuler l’existence de d’un ou de plusieurs principes d’organisation qui peuvent guider les molécules de la soupe primitive tout au long de leur parcours de l’état moléculaire jusqu’aux hélices enchevêtrées de l’ADN. Il nous faut supposer que des ‘lois de la complexité’ existent, qui permettent à la Nature de progresser…. Mais les principes d’organisation dont il s’agit ici ne réclament pas l’existence de nouvelles forces. Leur existence n’est pas non plus en contradiction avec celles des forces connues.’[7]

On peut légitimement se demander quel est le niveau d’action de ces principes d’organisation? L’astrophysicien poursuit en disant que,

‘Les principes d’organisation agissent à un niveau global, guidant et canalisant le comportement de l’ensemble des atomes et molécules de manière holistique.’ Il note aussi que ‘les principes d’organisation… émergent dés que le niveau de complexité dépasse un seuil critique….Ainsi on peut supposer que les systèmes biologiques possèdent une hiérarchie de niveaux d’organisation et qu’à chaque niveau de cette hiérarchie de nouveaux concepts et comportement émergent, qui ne peuvent être déduits de l’analyse des entités situés aux niveaux inférieurs.’ [8]

Nous savons maintenant que nous faisons partie intégrante d’un processus évolutif, d’une dynamique d’auto-organisation, qui depuis le Big Bang, a donné naissance à une diversité incroyable des formes de vie sur notre planète au cours du temps, et a évolué vers de plus en plus de complexité.

Brian Swimme conclut provisoirement sur ce point,

‘Maintenant, à ce moment même, nous sommes au milieu de cette vaste expansion cosmique. Nous venons de l’apprendre. Mais, c’est peut-être l’idée la plus radicale découverte par les scientifiques, depuis le début de la science. Nous commençons donc à trouver notre chemin vers le futur en reconnaissant que, notre présence ici, sur cette planète, au sein de cette galaxie, au sein de ce Super Amas de galaxies, dépend de l’expansion sur 13,7 milliards d’années d’énergie qui se développe vers de la complexité avec le temps. Nous nous réveillons en plein milieu de cela…c’est là où nous sommes. Nous sommes au confluent d’un évènement créateur de 13,7 milliards d’années.’ [9]


Références:

[1][6][9] Brian Swimme – Série de documentaires réalisés pour Global Mind shift : ‘The new story’ et ‘Current Moment’ sur http://www.global-mindshift.org/discover/viewMeme.asp?memeid=291

[2][3][4] Trinh Xuan Thuan – La place de l’homme dans l’univers – Rapport de l’ASMP sur les implications philosophiques de la science contemporaine – http://www.asmp.fr/travaux/gpw_philosc.htm

[5] Trinh Xuan Thuan et Matthieu Ricard – ‘L’infini dans la paume de la main’, p 47-48, Fayard, Paris, 2000

[7][8] Trinh Xuan Thuan – Le chaos et l’harmonie, la fabrication du Réel, p 451-452, Fayard, Paris, 1998

Liens avec le site parent Découvrir le Vedanta :

[1] L’équation Tu es Cela, la cause de l’univers

[2] L’équation Tu es Cela, la nature de ‘Cela’

[3] Article en pdf, La vision védique de Dieu


© 2008 Surya Tahora – Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s